MA VIE par Leon Trotsky

October 16, 2018

MA VIE par Leon Trotsky

Titre de livre: MA VIE

Auteur: Leon Trotsky

Date de sortie: January 1, 1970

Télécharger Lire En Ligne

Leon Trotsky avec MA VIE

MA VIE par Leon Trotsky. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. Le livre disponible en PDF, epub, audiobooks et beaucoup plus de formats. L’inscription était gratuite.

Ma vie est l'autobiographie du révolutionnaire russe Léon Trotsky, écrite durant son exil et publiée en 1929. Le livre est traduit en français et publié successivement en trois tomes aux éditions Rieder, au cours de l'année 1930.
En février 1929, Trotsky est conduit à Istanbul où il remet aux autorités turques une lettre déclarant qu'il est venu contre son gré. Après quelques jours passés à l'ambassade soviétique, il effectue plusieurs déménagements et finit par être placé en liberté surveillée sur l’île de Büyükada (Prinkipo), au large d'Istanbul.
Un éditeur allemand, directeur de S. Fischer Verlag, effectue spécialement le déplacement jusqu'en Turquie pour tenter de convaincre Trotsky de rédiger son autobiographie, et finit par se montrer assez persuasif. Il hésitera également beaucoup sur le titre : « Ma vie ne convient pas, ne serait-ce que parce que récemment l'autobiographie d'Isadora Duncan a été publiée sous ce titre. Comment pourrais-je entrer en concurrence avec la malheureuse défunte ? Non... Dites-le à Fischer, s'il vous plaît1. » L'éditeur ne tiendra pas compte de la protestation de Trotsky.
Trotsky avait commencé à rédiger de courts essais autobiographiques pour le compte de journaux, mais l'œuvre à laquelle il s'attaque relève tout d'un coup d'une autre dimension. Il s'agit de prendre du recul sur sa vie pour en tirer un enseignement, à un moment où Trotsky est défait et se retrouve traité en ennemi par l'URSS de Staline.
L'hésitation de Trotsky à prendre la plume pour la rédaction de son autobiographie porte alors sur le fait qu'il doive se mettre au centre du récit et centrer l'attention sur sa personne. Celui-ci avoue ainsi sa gêne dans l'avant-propos. Dans une perspective marxiste, écrire une autobiographie peut relever de la contradiction : si l'on considère que l'élément personnel n'est pas un grand centre d'intérêt, alors pourquoi se consacrer à un récit de ce genre littéraire, le plus personnel qui soit ?
Trotsky s'en sort en mettant en avant le caractère exceptionnel des événements auxquels il lui a été donné de participer et que, à ce titre, en faire le rapport possède un intérêt politique non négligeable. Il écrit ainsi : « Mon activité consciente et active – j'en marque le début vers mes dix-sept ou dix-huit ans – a été dans une lutte constante pour des idées déterminées. Il n'y a pas eu dans ma vie personnelle d'événements qui méritent l'attention de l'opinion publique. Tous les faits tant soit peu remarquables de mon passé se rattachent à la lutte révolutionnaire et reçoivent d'elle leur sens. C'est seulement cette considération qui peut justifier la publication de mon autobiographie. » Il s'agit pour lui d'un moyen de relancer son combat politique dans l'opposition communiste aux dirigeants soviétiques menée depuis la mort de Lénine.
Le ton de l'autobiographie est donc ouvertement polémique. Trotsky doit en effet faire face à la machine de propagande lancée contre lui par l'URSS.